dimanche 13 novembre 2016

Les Big Data, c’est du solide…




L’ingénu en Gaule : Big Data ou matière grise ?

Un vent  violent, poussant devant lui des nuages inquiétants et anxiogènes, nous arrive, depuis quelques jours, des États-Unis.

Il se pourrait que les responsables de publicité marketing en ligne soient bousculés par ces furieuses rafales de vent d'ouest, qui doivent mettre un peu de friture dans leurs connexions neuronales : ils me font sans arrêt des propositions étonnantes, finement "ciblées" et "personnalisées", ahurissantes et désopilantes, qui m'aident à passer un bon moment (compte tenu du vent d'ouest, c’est toujours ça de pris). 

  • "Postulez auprès de cet organisme financier qui recherche des gens comme vous" (alors là, ça m'étonnerait beaucoup. Je ne suis même pas bien sûre de connaître toutes les tables de multiplication).
  • "Faites un stage dans cette start-up" (avec mes cheveux poivre et sel, je serais accueillie à bras ouverts, c'est sûr).
  • "Rencontrez l’âme sœur sur Meetic"  (et qu'est-ce que je fais de mon conjoint ? ).
  • "Achetez ces robes de bébé fille". (???)
  • "Imaginez-vous travailler à la banque XXX" (mon fantasme préféré).
  • "Commandez ces livres" (que je viens d’acheter).
  • "Reprenez le contrôle du parcours d'achat de vos prospects en réalignant leurs actions à plusieurs niveaux : équipe d’achat, marketing de contenu, ventes et marketing et téléchargez cet e-book" (mais qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ? ).


Mesdames et messieurs les responsables de publicité, le vent d'ouest devrait vous prouver que les comportements humains échappent régulièrement à l'analyse prédictive.

 Jetez donc à la poubelle toutes vos mégadonnées
  collectées à prix d'or.
  Embauchez des jeunes animateurs de communauté 
 qui se servent encore de leur cervelle,


et qui savent lire.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire