lundi 24 octobre 2016

Patates ou pommes de terre ?






L’œil de la mouche : l'alternative du diable
 « Pile je gagne et face tu perds...»


Pour le psychologue constructiviste de l’école de Palo Alto, Paul Watzlawick,  toute communication s'articule sur deux niveaux qui, quand ils sont en contradiction ou quand ils sont indifférenciés, génèrent un paradoxe : l’information et la méta-communication (communication sur la communication).

Le méta-niveau impose un cadre de référence : « Voilà comment je me vois » ou « voilà comment je me vois te voir » ou encore « voilà comment je te vois me voir » et l’interlocuteur peut accepter ce cadre, (communication complémentaire) le refuser (communication  symétrique avec pour conséquence probable un conflit), ou encore se retirer de la communication (le refus de communiquer est aussi une forme de communication).

La mise en place du paradoxe ou l’enfermement dans une fausse alternative.
Enfermer l'interlocuteur dans un cadre de référence est un moyen de communication extrêmement efficace souvent utilisé en propagande et en technique de manipulation.

Paul Watzlawick cite l'exemple d'une affiche nazie qui proclamait fièrement le slogan suivant : « National socialisme ou bolchévisme ? » et sur laquelle un plaisantin à l'esprit libre avait tagué ce commentaire : « Patates ou pommes de terre ? »

Cette forme de manipulation est aussi celle de certains commerciaux qui utilisent la technique du  « pied dans la porte » : « On se voit demain matin ou demain après-midi ? ». Dans ce cas le vendeur tente de ne pas laisser à l'interlocuteur le choix de sortir du cadre en refusant la fausse alternative et en répondant : « Ni l'un, ni l'autre, nous ne nous verrons pas du tout ».



Le principe est le même pour les pseudo-choix politiques, économiques et sociétaux qui nous sont proposés aujourd’hui (proposés ou imposés...)
  
La main invisible du marché ou le chaos ?
Des réformes structurelles ou la récession ?
L'ordolibéralisme ou le chômage ?
L'oligarchie ou l'étatisme ?

.......

 « Patates ou pommes de terre ? »


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire