dimanche 9 octobre 2016

Changer de lunettes (3) : nous, les hominidés



L’œil de la mouche : grand angle


Pris par les urgences quotidiennes et assaillis par l’avalanche d’informations qui mélangent allègrement l’annonce de la fin des temps, le spectacle politique, les faits divers crapuleux, les incitations à l’achat, la nécessité de devenir des leaders et de « réussir sa vie » en poursuivant richesse, notoriété et performances en tous genres, nous en oublions nos racines, comme ces plantes qui poussent dans un terrain caillouteux et se développent, toutes rabougries, en forme de bonsaï.

Et pourtant, nous plongeons ces racines dans les profondeurs du temps. Des centaines, des milliers de générations ont fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui, des millions de vies uniques, aux émotions, aux peurs, aux désirs et aux rêves semblables aux nôtres, avec leurs joies et leurs peines, leurs défis, leurs espoirs et leurs aventures.

Semblables aux nôtres mais aussi très différentes. La longue histoire de l’homme est le terreau commun dont nous sommes issus. Découvrir quelles sont nos origines, comment nous sommes devenus ce que nous sommes, ce qui fait de nous des humains, est probablement la meilleure manière de négocier notre avenir et de minimiser les fausses urgences du quotidien. Notre histoire se construit sur la très longue durée.

Les paléontologues, les archéologues, les anthropologues, qui passent leur vie à découvrir le passé de l’humanité, sont les explorateurs de notre époque, au même titre que les astrophysiciens. Tous les ans, des pans entiers de notre histoire passée se dévoilent, de nouvelles découvertes historiques ou préhistoriques viennent modifier l’idée que nous nous faisons de nous-mêmes.

Ainsi : Nous savons depuis peu que l’homme de Cro-Magnon, notre ancêtre, (celui qui a occupé la vallée de la Vézère dans le Périgord), n’était pas un grand blond aux yeux bleus mais avait la peau noire, des yeux foncés et de longues jambes car il venait d’Afrique où l'ensoleillement favorise la production de mélanine - protection contre les UV - et une morphologie allongée.

Ainsi : Neandertal n’était pas la « brute » simiesque présentée dans les manuels du siècle dernier mais un petit roux costaud et râblé à la peau claire qui pratiquait des rituels mystérieux au fond des grottes, sculptait et portait des bijoux, enterrait ses morts et avait une forme de langage sans doute très différente de la nôtre. Peut-être sifflait-il en modulant des sons pour s’exprimer, comme le font aujourd’hui encore certains bergers Basques ?

Ainsi : Ce n’est pas l’homme actuel qui aurait inventé l’outil de pierre taillée, mais probablement, il y a plus de trois millions d’années, des australopithèques qui ne nous ressemblaient pas et qui n’appartenaient pas à notre espèce. L’homo était-il « faber » avant d'être « sapiens » ?

Ainsi : Le feu aurait été découvert, beaucoup plus tôt qu’on ne le pensait, par des individus à peine humains et c’est sans doute la modification des habitudes alimentaires et la cuisson des aliments qui ont favorisé le développement cognitif, la convivialité, la vie sociale et peut-être le langage.


Les évolutions de l'homme

Ce site, dédié à la préhistoire humaine, est absolument remarquable et très agréable à consulter. Mis à jour tous les mois, il offre des articles de fond et des dossiers très complets sur les dernières découvertes et les plus récentes recherches, des informations sur les expositions, des interviews de chercheurs, des annonces de conférences, la présentation des derniers ouvrages parus et une très riche bibliographie, pour tous les goûts et tous les publics, des enfants aux universitaires.

C'est une mine d'informations passionnantes, bien plus que les dernières déclarations égotistes - à courte vue et sans réflexion - de tel ou tel gouvernant ou aspirant à l'être, atteint par le prurit de la communication à tout prix, pour faire du bruit.


qui m'a laissée sans voix...

....................

Si tu ne sais pas où tu vas, regarde d'où tu viens
 (proverbe africain)



1 commentaire:

  1. Merci à vous pour cette belle oeuvre. Je me réjouis d'avoir une fois de ma vie foulé les pas sur ce site qui est si instructif de par son contenu. Merci pour votre contribution à la formation humaine.

    RépondreSupprimer