lundi 18 juillet 2016

Catastrophe au royaume des taupes





 L'ingénu en Gaule : un peu de sémiologie politique.



Une déclaration péremptoire du ministre de la Justice
« Quand on est ministre, on parle au présent, on agit, on ne pense pas au futur ».

« On ne pense pas au futur ».
Comme la taupe, qui creuse devant elle sans voir plus loin que le bout de son nez.

........
Nous sommes en guerre, disent-ils...

Pour prévenir les guerres et leurs cortèges de malheurs, la technologie ne suffit pas, il faut y adjoindre l'imagination, l'anticipation et la réflexion.

  Penser au futur c'est « pré-voir », même l'imprévisible et l'improbable.

Penser au futur, c'est connaître son ennemi
 et se connaître soi-même, pour anticiper et éviter la boucle infernale de la violence mimétique.

Penser au futur, ce n'est pas jouer les matamores sur la scène internationale sous la bannière de l'axe du Bien ou celle des richesses à piller.

Penser au futur, ce n'est pas vendre des armes à tous les allumés de la terre pour engranger un point de PIB.

Penser au futur, ce n'est pas fêter le 14 juillet, fête de la liberté, en défilant derrière des tanks et des machines à tuer.
 
Penser au futur, c'est travailler à transmettre, à tous nos enfants, la force des symboles qui nous relient les uns aux autres.
........

 « Celui qui excelle à résoudre les difficultés, le fait avant qu'elles ne surviennent ».
Sun tzu.
L'art de la guerre.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire