lundi 29 juin 2015

Management de crise


Développer son esprit critique, compétence essentielle...


L'ingénu en Gaule : entre le dire et le faire


D’un côté, nos élites nous somment de faire jouer librement la concurrence, elles nous déclarent que nous devons nous adapter à la globalisation, que la main invisible du marché va faire des miracles et qu’il faut en passer par là pour survivre.
C'est ce que disent nos élites.

De l’autre, les mêmes élites nous prouvent que, sous forme de lobbies, les corporations sont toujours bien vivantes et qu’il leur suffit de crier un peu fort pour qu’on cède à leurs revendications catégorielles, en protégeant leur pré carré. 
C'est ce que font nos élites. 

Le cabotage à la godille entre le dire et le faire génère une contradiction logique de la même famille que celle-ci :

"Je vous donne l'ordre de désobéir à cet ordre".


Nous savons, depuis les travaux de l’école de Palo Alto, que ce type de raisonnement s’appelle une double contrainte, injonction paradoxale qui génère une paralysie de la réflexion, des passages à l'acte brutaux... ou un accès direct à Sainte-Anne.

Serait-ce une nouvelle méthode de management de crise ? 
Ou une crise de la pensée ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire