lundi 16 février 2015

Cercle vicieux


Sans le talent de Voltaire mais avec le regard étonné d'un Huron, une nouvelle rubrique du blog : l'Ingénu en Gaule.
Développer son esprit critique, compétence essentielle...


L’ingénu en Gaule : tautologie et pensée paresseuse.


Le débat est ouvert entre les promoteurs de l'intelligence artificielle et ceux qui alertent sur ses dangers.

Mais la question est-elle bien posée ?

"Le cerveau est l'objet le plus complexe de l'univers connu, et c'est de sa compréhension que dépendra l'avenir de nos technologies futures et singulièrement l'intelligence artificielle et la robotique."


Comprendre le fonctionnement du cerveau nous permettra de l'externaliser dans des machines et des intelligences artificielles,
ce qui nous reposera en nous dispensant de penser.

C'est déjà en route.

Analyse grammaticale :
"Le cerveau est l'objet le plus complexe de l'univers connu, et c'est de sa compréhension que dépendra l'avenir de nos technologies..." 

Qui donc "comprend" le cerveau ?
Où est donc le sujet agissant ?

Si c'est le cerveau, "objet le plus complexe de l'univers connu", qui s'emploie à comprendre le fonctionnement du cerveau, alors le sujet qui connait et l'objet à connaitre se confondent et l'objet écrase le sujet, qui disparaît.

Bienvenue à FlatLand

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire