lundi 8 décembre 2014

Obelix et Asterix.



L’œil de la mouche : nous, Gaulois...

Dans le petit village Gaulois qui résiste à l’Empire romain, les chefs ont appris à cheffer en celtique, dans leurs écoles de chefs.

Ils savent négocier entre eux les intérêts du village, à grand renfort de cuissots de sanglier, de cervoise et de menhirs, ce qui est bien plaisant.
 
Lorsqu’ils participent à des banquets réunissant les maîtres du monde, ils se sentent quand même un peu isolés en écoutant César, les barbares et les autres, échanger, en latin, des plaisanteries et des finesses qui leur passent carrément par dessus les oreilles. 

Mais peu importe l'Empire romain :
les Gaulois se comprennent entre eux.

"Peut mieux faire"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire