lundi 6 octobre 2014

A quoi dire : "Non" ?



Billet d'humeur : détox d'informations.

Panem et circenses


Non merci…
Je n’ai pas besoin de la dernière crème antiride, du "It bag" de la rentrée, des boots qu’il faudra absolument porter cet hiver. 

Non merci…
Je ne souhaite pas assister en direct, image "choc" à l’appui, à toutes les monstruosités et à tous les faits divers sanglants de la planète. 

Non merci…
Qu’est-ce que je pourrais bien avoir affaire du postérieur rebondi et de l'avant-scène siliconée d'une poupée gonflable de téléréalité ? 

Non merci…
Je ne veux pas devenir "Leader Maximo", ni développer un charisme ébouriffant. 

Non merci…
Je n’éprouve pas l'envie de "booster mon cerveau" qui me rend actuellement les services que j’en attends. 

Non merci...
le "Retour" du retour à répétition, ça suffit : même mythologie du sauveur, mêmes acteurs, même titraille, même pseudo suspense à la Une. Assez, par pitié !

Non, définitivement non...
Je n'achèterai pas les mémoires d'une ex. Je préfère revoir "Pour une poignée de dollars".

Non merci, sans façons…
Je peux continuer à vivre en ignorant qu’Elvis Presley est mort de constipation. 


Mesdames et Messieurs de l'information grand public,

Sans distance et sans analyse, à grand renfort de faits divers bruts, d'insignifiance montée en épingle, de ragots et de fonds de poubelles, de fouinasseries d’alcôves et de tartinages d’hémoglobine, 
en ne donnant à vos lecteurs que "du pain et les jeux du cirque", vous pourriez bien réussir à les faire fuir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire