lundi 2 juin 2014

Intelligence et sélection naturelle.



L’œil de la mouche : quelle est la relation entre le cerveau et les dents ?

Thèse : l'homme est un primate aux idées longues et aux dents courtes. Plus le cerveau est développé, plus les dents sont amenuisées. 

« L'humain moderne et ses ancêtres du genre Homo sont les seuls primates dont la taille des dents a constamment diminué, au fur et à mesure que celle du cerveau augmentait » nous assurent des scientifiques.

Antithèse : l'homme est un primate aux dents longues et aux idées courtes. Plus les dents rayent le parquet, plus le cerveau est atrophié.

Synthèse : en conséquence, si Darwin a raison, asseyons-nous avec patience au bord de la rivière. Nous verrons bientôt les porteurs de crocs aiguisés et de cerveaux atrophiés emportés par le flot.

Les "plus aptes", gagneurs de la sélection naturelle, ne sont peut-être pas ceux que l'on croit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire