lundi 10 février 2014

Watchers


Billet d'humeur

"Monique, cela fait 6 jours...

Cela fait un bout de temps que vous avez publié votre dernière nouvelle. Partagez une nouvelle pour rester présent dans l'esprit de votre réseau."
 

LinkedIn s’occupe de moi (et de vous.)
LinkedIn me propose des contacts.
LinkedIn me donne des satisfecit et des encouragements.
LinkedIn me stimule et me rappelle à l’ordre pour que je publie du nouveau.
 LinkedIn me décerne des tableaux d’honneur : "contributeur principal" de groupes de discussion.
Les contributions sont évaluées sur le nombre d'interventions. 
(Je ne suis pas certaine que le contenu joue beaucoup. Si je publie 12 inepties est-ce que j'aurai mon bon point ?)


LinkedIn introduit de la compétition quantitative là où j'aimerais de l’échange de qualité.

Cher LinkedIn, je dois vous le dire,  j'apprécie les conseils, assez peu les directives.
Je trouve cette formule beaucoup trop infantile pour un réseau social professionnel.
 Et je m’interroge sur sa finalité...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire