lundi 2 septembre 2013

Un métier rare : compositeur de parfums


L’œil de la mouche : avez-vous du nez ?


"Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé." (Pascal) 
A commencer par son destin, sans doute, car la malheureuse n’a pas eu le nez creux dans le choix de ses amants.

Pour séduire Jules César et Marc Antoine, pourtant, la longueur de son nez n'a pas suffi, il a fallu qu'elle flatte le leur. Cléopâtre utilisait des parfums, des onguents qui embaumaient en faisant tourner la tête des Romains.

Aujourd’hui, comme Marilyn, elle utiliserait des parfums français, inimitables et réputés dans le monde entier pour leur finesse et leur élégance. 

Cette réputation doit tout aux "nez" qui les composent.

Qu’est-ce qu’un nez ?
C’est le magicien parfumeur qui crée et compose des parfums.
Quel beau métier ! Il travaille sur un orgue à parfums et crée les compositions qui nous enchantent.

Qui est-il (elle) ?
"Des hommes ou des femmes qui ont une drôle de particularité : celle de faire de leur nez leur outil de travail au quotidien, de leur odorat un métier.
Vanille, jasmin, musc, ambre, cannelle, rose... Sommes-nous vraiment tous capables de reconnaître une à une ces délicieuses odeurs ? Certainement pas. La preuve en est qu'il n'existerait aujourd'hui que 300  "nez" dans le monde.

Le "nez" connaît des milliers de senteurs : au-delà d'identifier une odeur, il se doit surtout de la mémoriser. La capacité de mémorisation d'un bon "nez" peut aller jusqu'à 5000 odeurs, avec toutes leurs subtilités !
Le métier de "nez" se conjugue la plupart du temps avec celui de parfumeur.

Il est capable d'analyser la fragrance d'un produit (c'est-à-dire la sensation olfactive) et d'en évaluer la qualité. Comme un peintre qui construit sa toile au fur et à mesure de touches colorées, le "nez" ajoute les senteurs une à une, combine les essences et les "absolues", en définit les dominantes et peu à peu, obtient le parfum attendu. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, mélanger les odeurs est un processus scientifique complexe : une goutte en plus ou en moins peut modifier complètement la teneur odorante de l'élixir et en détruire ses effets. 

Ce métier reste rare tant il impose des facultés exceptionnelles. Il nécessite d'abord d'avoir le nez fin c'est-à-dire un bon odorat.  (Attention fumeurs : sachez que le  tabac nuit à l'odorat) Mais si cette qualité semble être une condition préalable, le plus important pour devenir un  "nez"  est d'être "passion-nez"...

Comme un artiste, le parfumeur est fasciné par sa matière, aime à la manier pour aller jusqu'au bout de sa création. Il travaille avec sa sensibilité, sa capacité à s'émouvoir, sa créativité."

Comment devient-on un nez ?


Retrouvez les fiches métiers et les formations qui y conduisent sur
Scoop it

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire