mardi 24 septembre 2013

Evolution professionnelle : un témoignage



L’œil de la mouche : une belle percée de compétences…


Voici ce que dit, du chemin qu’elle a fait, une brillante jeune femme qui a trouvé sa voie :
« Il faut finalement beaucoup de temps pour bien parler de soi et explorer ses potentiels de façon constructive. On les mésestime souvent, on les grossit parfois, on les ignore tout bonnement, faute de les avoir décelés, ordonnés, mobilisés de la bonne manière, en se trompant sur leur valeur réelle et leur utilité. Faire un grand tri des compétences acquises, examiner ses expériences de vie par étape, il faut quelques mois pour une telle investigation, avec un professionnel à la méthode éprouvée, qui sache adapter très finement ses dispositifs à chaque personnalité.

Revenir sur soi, pour ensuite déboucher sur des pistes. Celles qui sont évidentes et qui s’imposent, confirmées par les résultats, celles qui le sont moins, que l’on apprend à considérer. Démêler le fantasme face aux réalités du marché de l’emploi, peser les contraintes à venir, les ajustements, les remises à niveau, les petits ou les grands sauts pour se positionner efficacement. Des talents que le bilan met en lumière, et autant de nouvelles armes qu’il faudra défendre.

Le bilan de compétences, c’est un cheminement à travers ce que l’on a fait, mais aussi un entraînement en vue de ce que l’on va accomplir, et ce que l’on va devenir, car au final, c’est toute la personne qui se relève.

On hésite, on ne sait pas. On prend conseil çà et là. Un bilan, ça sert vraiment ? Besoin de trêve ou de rupture, on voudrait du mieux, ou du différent, mais comment ? Quand ? Avec qui ? On tâtonne sans repère, ou sans latitude avec un quotidien trop verrouillé. Se reconvertir, c’est flou. Vers où ? Les mois passent sans que l’on sache, le malaise se confirme. Et moi, quelle est ma case ? Imprécise, elle est à construire, elle tarde, elle s’offre rarement d’elle-même !

Et pourtant, un premier rendez-vous, et c’est l’engrenage vertueux du bilan qui se met en place, une ascension parfois laborieuse, éprouvante, et des phases de doutes, et des résistances, mais c’est bien d’une ascension dont on parle, avec son guide éclairé, son sommet, et ses promesses tenues. »


Ce billet, écrit par cette jeune femme, est anonyme, 
pour respecter la confidentialité.

Il est mis en ligne avec son accord.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire