vendredi 2 novembre 2012

Pièges et paradoxes


Remue-méninges : Jack in the box.

Dialogue
L’UN :"Je me sens piégé, je ne peux pas me sortir de cette situation".

L’AUTRE : "Vous vous voyez tourner en rond dans une boite fermée, sans issue ?"

L'UN : "C'est exactement ça".

L'AUTRE : "Pourriez-vous dessiner cette sorte de boite dans laquelle vous êtes enfermé ?"

L'UN : "La voilà".

L'AUTRE : "Et à présent, pourriez-vous vous dessiner en train de tourner en rond dans cette boite ?"

L'UN : "Me voilà".

L'AUTRE :"Vous voilà. Vous voyez la boite et son prisonnier ?"

L'UN : "Oui".

L'AUTRE : "Vous vous voyez prisonnier dans la boite ?"

L'UN : "Je me vois, oui".

L'AUTRE : "Réfléchissons un peu. Pour vous voir dans la boite, il faut que vous soyez déjà hors de la boite, non ?

Illustration
Paul Watzlawick, psychologue de l'école de Palo Alto et spécialiste des injonctions paradoxales, a écrit "Les aventures du baron de Münchhausen".

Ce personnage légendaire se sauva tout seul de la noyade : il réussit à s'extraire lui-même de l'eau en se tirant  par ses propres cheveux.

Comment sortir d'un piège paradoxal ? 
En différenciant les niveaux et les catégories logiques.

Le "Je" qui se voit pris au piège est en méta-position par rapport au "je" qui se sent piégé.
La boite fermée s'est ouverte...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire