jeudi 29 décembre 2011

Les nourritures affectives



L’œil de la mouche : élargir notre vision, à 360°…
Les premiers mots

Au XVIIIème siècle, à l’époque où les encyclopédistes commençaient à explorer ce qui fonde l’humanité, Frédérique II de Prusse, despote éclairé et ami de Voltaire, a tenté une expérience.

Il parlait lui-même six langues et il voulait savoir quelle langue parlaient spontanément les enfants lorsqu’ils n’étaient pas sous influence, la "langue mère".
Le protocole de son expérience était le suivant : choisir quelques bébés et les confier à des femmes qui avaient l’ordre de leur donner des soins corporels et de les nourrir, sans leur parler.

Ainsi, pensait-il, les premiers mots prononcés par ces enfants donneraient des indications précieuses sur la langue naturelle des humains.

Il n’eut jamais l’occasion de le savoir : bien soignés et bien nourris, mais en silence, les enfants moururent tous, spontanément, au bout de quelques mois.

Nous vivons, bien sûr, de  nourritures terrestres mais aussi de nourriture affective, de langage et d’échanges …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire